Home / Guerre raciale / Transhumance estivale aux Sables-d’Olonne : 150 afro-maghrébins sèment le chaos sur le front de mer !

Transhumance estivale aux Sables-d’Olonne : 150 afro-maghrébins sèment le chaos sur le front de mer !

Captain Harlock
Démocratie Participative
06 juillet 2021

C’est l’été, les afro-maghrébins entrent en transhumance et viennent livrer les villes de l’Atlantique au saccage.

Petite pause aux Sables-d’Olonne.

Actu.fr :

Un goût de déjà vu ! Une semaine après des débordements ayant eu lieu sur le Remblai des Sables-d’Olonne, la police a de nouveau eu maille à partir avec des délinquants dans la nuit de samedi 3 à dimanche 4 juillet.

De nouveaux affrontements ont eu lieu entre entre 150 jeunes et les policiers au niveau de la Pendule sur la célèbre front de mer.

Les renforts de CRS étaient présents jusqu’à minuit mais c’est à 2 h du matin que les jeunes s’en sont pris à deux policiers en patrouille dans leur véhicule, essuyant jets de cannettes et de pavés.

Huit policiers nationaux épaulés par les policiers municipaux sont intervenus afin de disperser tout le monde. Après plusieurs sommations, ils ont fait usage de gaz lacrymo.

Bilan des courses : un policier municipal blessé, un véhicule de police dégradé, une vitrine de restaurant dégradé (le Surf), quatre poubelles incendiées, deux interpellés…

Un jeune a été mis hors de cause.

L’autre jeune homme a été jugé ce ce lundi 5 juillet en comparution immédiate : un jeune majeur venu de Saint-Nazaire et déjà connu des services de police. Il a été condamné à six mois de prison ferme avec mandat de dépôt et interdiction de séjour pendant deux ans en Vendée.

La police nationale des Sables-d’Olonne a fait appel à des renforts de la brigade cynophile de Nantes hier soir.

Les patrouilles vont s’intensifier avec « une tolérance zéro » .

La cavalerie arrive. Rien moins que 400 hommes.

Non, ce n’est pas un réveil soudain de Moussa Darmanin.

C’est Macron qui est aux petits oignons avec les bourgeois de Paris partis se relaxer dans la région.

D’ailleurs, en lisant la presse, on ne parle que des habituels « jeunes ».

Quelques indices.

Désolé Rodolphe, mais ta croix de Lorraine gaulliste ne sauvera pas ta famille des noirs et des arabes.

De Gaulle a fait carrière en militant contre le seul homme qui voulait l’empêcher.

Heureusement que le maire va voter une résolution.

Naturellement, pas une fois le mot « immigration » et encore moins les mots maghrébins, turcs ou noirs.

Tout cela reste très mystérieux !

Commentez l’article sur EELB.su