Home / Décryptage / Royaume-Uni : 32,000 nouvelles infections en une journée dont la moitié de personnes vaccinées

Royaume-Uni : 32,000 nouvelles infections en une journée dont la moitié de personnes vaccinées

Captain Harlock
Démocratie Participative
09 juillet 2021

Comme prévu par les conspis hardcore, le pseudo vaccin n’empêche pas d’être contaminé ni de contaminer les autres.

Reuters :

Mercredi, la Grande-Bretagne a signalé 32 548 cas de COVID-19, ce qui représente la première fois que le chiffre dépasse 30 000 depuis janvier, alors que le gouvernement s’apprête à alléger la quasi-totalité des mesures relatives au coronavirus dans le courant du mois.

Selon les données officielles, 33 décès supplémentaires dans les 28 jours suivant un test positif ont également été enregistrés.

C’est une belle courbe de progression.

Le discours officiel là dessus, c’est que « les non-vaccinés ont 12 fois plus de chances d’être contaminés » que les personnes zombifiées par (((Pfizer))).

Sauf que non.

C’est pour ainsi dire identique. Au 3 juillet, c’était 11,000 vaccinés infectés pour 12,000 non-vaccinés positifs.

Quand vous avez réduit à néant cet argument, le suivant c’est « tous les non-vaccinés meurent ! »

Non, non plus.

8% des octogénaires meurent parce qu’au moment où ils contractent le virus, leur système immunitaire est déjà très affaibli par l’âge et des comorbidités diverses.

En dessous de 40 ans, personne pour ainsi dire n’a de symptômes. C’est encore plus vrai pour les moins de 20 ans.

Le Covid19 en France n’a été qu’une canicule en différé de ce point de vue.

Donc ce pseudo vaccin n’empêche pas d’être contaminé et seuls les vieux déjà moribonds en meurent. Et encore, pas tous, seulement 8%.

Il faut que vous compreniez quelque chose : les octogénaires meurent parfois.

C’est parce que les Boomers sont absolument scandalisés par leur propre mortalité que nous nous retrouvons avec cette panique ambiante. Sans eux, les médias ne parviendraient à rien parce qu’en dessous de 40 ans, tout le monde est asymptomatique.

Sans les Boomers, Davos ne pourrait pas utiliser cette grosse grippe pour mettre en place le soviétisme vert.

L’immigration de remplacement est justifiée par les retraites des Boomers.

L’abolition des libertés anthropologiques est justifiée pour sauver les Boomers du Rhume19.

La retraite à 75 ans (pour les jeunes) est justifiée pour payer les dettes des Boomers.

Cette génération de golems n’a l’intention d’aller nulle part. Ils veulent vivre jusqu’à 100 ans, pendant que nous sommes tous progressivement transférés dans un goulag immense à l’échelle de l’Occident.

Le plus tôt les jeunes Blancs comprennent ça, mieux ça vaudra.

Sans les Boomers (et les femmes blanches), les juifs seraient impuissants.

Actuellement, dans les pays occidentaux, ceux qui sont en train de se faire dévorer vivants sont les gosses blancs de moins de 5 ans. Quand ces gosses auront 30 ans, si rien ne change, ils vivront dans une dystopie maximale où l’Europe de l’Ouest sera une sorte de favéla géante, peuplée de pakistanais, de somaliens, de nègres du Congo, maillée d’enclaves pédo-LGBT d’où seront pilotées les affaires courantes par une dictature technologique infernale.

Et tout en haut, le juif.

Pour conjurer ça, il faut récuser d’un bloc la matrice bioterroriste qui se met en place.

Cela ne s’arrêtera pas avec 3 doses.

Ni 30 doses.

Plutôt que de commencer à s’interroger à la trentième dose, mieux vaut s’interroger à la dose zéro.

Commentez l’article sur EELB.su