Home / Les dernières actualités / Prophylaxie naturelle anti-Covid19 : les bons conseils du Docteur Nutrifasciste !

Prophylaxie naturelle anti-Covid19 : les bons conseils du Docteur Nutrifasciste !

Docteur Nutrifasciste
Europe Ecologie Les Bruns
20 juillet 2021

Contrairement aux juifs, le Docteur Nutrifasciste veut votre bien

Salut tout le monde,

Je passe rapidement pour vous laisser ici la synthèse de ce qui fonctionne de manière générale contre le Sars-cov2 et ses variants, d’un point de vue prophylaxie naturelle.

Bien qu’actuellement, les variants du rhume19 ne devraient inquiéter personne, hormis en cas de rupture des stocks de mouchoirs (auquel cas l’utilisation de la mouchette yougoslave fonctionnera très bien pour survivre), nul ne peut prédire les intentions de Yahvé et de son peuple philanthropique. Il convient donc de préparer son organisme à l’éventualité d’un lâché davidien ou de mutations de variants plus agressifs, en particulier chez les personnes « à risques » : + de 50 piges, gros lards, personnes affaiblies ou immunodéprimées.

Voici donc ce qui fonctionne et qui est soutenu par nombres d’études dans le monde, évidemment non-relayées par la (((presse occidentale))) :

  • Vitamine D3 – Visez des taux sanguin dans la plage haute des valeurs physiologiques. En été, exposez-vous au soleil. Ne prenez aucun médicament réduisant le taux de cholestérol (la vitamine D3 est produite à partir de celui-ci). En hiver, consommez des produits chargés en D3 (graisses animales d’animaux ayant été exposé au soleil) ou supplémentez-vous à hauteur de 800 à 2000 UI par jour. La d3 est très fréquemment carencée au sein de la population.
  • Zinc – Veillez à un apport suffisant en consommant des produits riches en Zinc de manière régulière (huîtres, foie, germe de blé, cacao, viandes, fèves de haricots, fromages). Ne consommez pas de caféine lors de vos repas principaux, celle-ci perturbe fortement l’absorption de plusieurs minéraux essentiels dont le Zinc. Le zinc est fréquemment carencé. La pratique intensive de musculation augmente les besoins en Zinc.
  • Sureau noir – Les baies de sureau noir contiennent des molécules permettant d’empêcher les coronavirus d’entrer dans les cellules humaines via les ACE2. Consommez des baies ou des sirop concentrés. Faites une réserve et plantez-en. Cet arbuste que nos ancêtres jadis considéraient comme la plante médicinale par excellence pourrait être notre salut face à la chimie de Juda [Note : plante dont les graines peuvent être toxiques si mal préparée, importance de bien se renseigner sur les techniques avant une éventuelle utilisation].

Hormis ces 3 principaux, voici ce qui fonctionne également :

  • Vitamine C – Inutile d’exagérer les doses face au Sars-cov2, mais une consommation quotidienne d’aliments riches en Vitamine C (baies, légumes verts crus ou peu cuits) soutiendra votre système immunitaire. Une réserve sous forme de poudre ne coûte pas cher, mais évitez les méga-doses, une sur-stimulation du système immunitaire semble dangereuse face à Sars-cov2 (dans le même sens, attention à certains plantes « trop stimulantes »). La prise de tabac ou le stress, physique ou intellectuel, augmentent le besoin en C.
  • K2 – La vitamine K2 semble protéger des lésions pulmonaires graves liées au JeanDavid19. Une consommation régulière de produits riches en K2 (Graisses animales d’animaux ayant eu accès à une alimentation riche en K1, c’est-à-dire des pâturages) est indiquée. Le beurre, le fromage, le beurre clarifié, les oeufs etc sont les meilleures sources occidentales. Possible en supplément : Voir la marque Thorne, en goutte, pour réserve à long terme. La K2 est très fréquemment carencée au sein de la population.
  • Magnésium – Fréquemment carencé et utile absolument partout dans l’organisme, le magnésium mérite d’être mentionné. Présent dans les céréales, pseudo-céréales, légumineuses, graines et oléagineux sous forme complète (pas dans les formes « blanches », raffinées). Comme pour le zinc, attention à la caféine après repas. Attention aux antinutriments présents dans ces mêmes aliments qui perturbent l’absorption du magnésium (et du zinc et d’autres minéraux). Neutralisez en partie les antinutriments en trempant en milieu acide, en utilisant le levain traditionnel ou en faisant germer
  • Glutathion – Notre antioxydant endogène principal semble efficace pour limiter les lésions pulmonaires. Disponible sous forme liposomale, on peut aussi simplement favoriser sa production et son activation/réactivation en consommant des aliments riches en glycine (bouillon d’os, petits poissons marinés avec les arêtes) et en vitamine B2 (foie, rognons, coeur).

Voilà, j’espère que cela vous permettra de parfaire vos défenses naturelles face à la chimie des légions du mal. Dans tous les cas, restez sereins. La Nature triomphe toujours.

Commentez l’article sur EELB.su