Home / France / Nous n’avons pas d’autre choix que la résistance totale

Nous n’avons pas d’autre choix que la résistance totale

Captain Harlock
Démocratie Participative
13 juillet 2021

Cet homme finira dans le box des accusés

Ce que Democratie Participative prophétise depuis 18 mois est enfin devenu la réalité hier soir.

Macron le Giflé, fort de 6% de l’électorat français aux dernières élections régionales, a annoncé la mise en place finale d’une dictature sanitaire implacable.

Les gens qui refusent de se faire injecter le vaccin mortel de Pfizer – qui est en test jusqu’en 2023 – n’auront plus le droit d’avoir de vie sociale : tous les lieux publics leur seront interdits grâce au recours au passeport intérieur. Ils n’ont plus le droit de prendre le train ou l’avion.

En outre, le bioterroriste Macron a annoncé que les goyim seront rapidement tous piqués de force à peine six mois après avoir juré que jamais il ne l’autoriserait.

Il va sans dire que les miliçants du régime sont exemptés de le faire, le temps pour eux de traquer tous les rebelles à la dictature juive aux mains des Albert Bourla, Yves Lévy, Agnès Buzyn, Jérôme Salomon, François Crémieux, Alain Fischer, Martin Hirsch.

Ensuite, ces miliçants subiront le même sort que les autres goyim.

Le prétexte de cette brutale accélération est le variant indien dit « Delta » qui donne le nez qui coule.

Je rappelle que le Cohen19 ne tue personne en dessous de 40 ans et que seules 8% des personnes de 80 ans et plus en meurent, essentiellement parce qu’elles sont très âgées, immuno-déprimées et malades et qu’elles mourront de toute façon à brève échéance.

Ce pseudo vaccin en phase de test a déjà tué des milliers de personnes, bien plus que tout ce qui est légalement autorisé pour les vaccins habituels. Il en a blessé grièvement bien plus.

Sur les seules personnes de 60 ans et plus, l’UE dénombrait officiellement en juin un demi-million de patients ayant souffert d’effets secondaires dont la moitié de forme grave.

Il est reconnu que le poison de Pfizer entraîne l’inflammation du cœur des jeunes hommes. Ce que l’on appelle la myocardite. En dépit de ce que racontent les médias, si cette inflammation peut être jugulée, elle laisse des séquelles qui accroissent très significativement le risque d’infarctus.

Sans parler des hémorragies qui tuent subitement des vaccinés.

Je rappelle aussi que le variant californien dit « Epsilon » contourne déjà ces vaccins « révolutionnaires » et que les troisième et quatrième doses que Castex veut imposer aux goyim pour le compte des juifs de Pfizer n’y changeront rien.

Bien au contraire.

Comme je l’ai expliqué ici, ce vaccin est fuyant, c’est-à-dire qu’il n’empêche pas de contracter ce virus. D’ailleurs, d’après les données britanniques, 50% des personnes positives au Cohen19 sont déjà vaccinées. Autrement dit, ce pseudo vaccin ne change rien en termes d’infection.

La réponse des zombies consiste à dire que les vaccinés ne risquent pas de contracter de forme « grave » contrairement aux non-vaccinés. Ce qui amène les mêmes réponses :

  • Dans ce cas, les vaccinés n’ont pas à s’occuper des choix des non-vaccinés puisqu’ils sont supposément « protégés »
  • Personne en dessous de 40 ans ne souffrent de forme de grave, vaccination ou pas

Il n’y a aucune raison de vacciner les nouveaux-nés, les adolescents ni même les adultes de moins de 40 ans.

Le véritable problème

Le problème, c’est que la sélection naturelle des souches virales n’opère plus.

Normalement, les formes modérées se diffusent bien plus vite que les formes virulentes car ces dernières tuent rapidement le porteur et limite donc sa propre diffusion. En rendant tout le monde asymptomatique, le faux vaccin permet aux variants dangereux de circuler à grande échelle, exposant d’autant les non-vaccinés à ces nouveaux variants que produisent les vaccinés.

J’ajoute que les globalistes n’hésiteront pas à introduire eux-mêmes des variants pour que ce système totalitaire de surveillance et de contrôle des masses soit perpétuellement maintenu en place. Leur objectif est d’arriver à un stade sanitaire tel que quiconque ne sera pas vacciné mourra sous l’exposition à de virulentes souches virales.

Bill Gates, George Soros et Karl Schwab veulent disposer du droit de vie ou de mort sur n’importe lequel d’entre nous.

Ce n’est donc pas une question de « troisième dose ». L’année prochaine, trois nouvelles doses seront imposées, puis trois l’année suivante, avec à chaque fois des effets désastreux contre lesquels personne ne pourra rien faire, les entreprises comme (((Pfizer))) ayant exigé et obtenu l’impunité pour chaque personne morte d’empoisonnement.

Ce n’est pas en cédant maintenant que quoi que ce soit changera.

Croyez-en (((Rémi Salomon))).

Le rêve des juifs est de nous réduire en esclavage et c’est exactement le but de cette vaccination : la bolchevisation totale de l’Occident.

Par l’arme du bioterrorisme, les juifs veulent liquider les koulaks blancs que nous sommes tous.

Face à cela, les gens hésitent, pour pouvoir aller au restaurant.

Tout ça était annoncé ici depuis 18 mois.

Y compris l’interdiction pour les goyim insoumis de se nourrir en se rendant dans les supermarchés.

C’est pour ça que nous avons régulièrement invité nos lecteurs à quitter les grandes villes, à acheter du terrain en campagne et à devenir progressivement autonomes au plan alimentaire et énergétique.

C’est encore faisable, mais c’est tard. Vous avez jusqu’à la proclamation de la vaccination obligatoire qui interviendra d’ici l’automne pour faire sécession.

Le projet de Grande Bourgogne Blanche n’a pas pu prendre une forme plus concrète à cause de cette situation, les gens pensant encore largement que tout ce que nous disions restait théorique et lointain. Maintenant, la sécession peut se matérialiser parce que l’alternative, c’est l’empoisonnement par (((Pfizer))) et l’assignation à résidence perpétuelle.

Il reste toutefois à voir comment cette dictature juive va mettre en place cette vaccination obligatoire. J’imagine que des hordes de négresses en blouses bleues ou blanches appuyées par des gendarmes feront du porte à porte pour piquer les goyim.

A vrai dire, tout dépend de la réaction populaire après la mise en place du passeport intérieur dit « vaccinal ».

Philippot appelle à manifester. C’est certainement la chose la plus évidente à faire dans l’immédiat après le repli hors des grandes villes contrôlées par ZOG.

Certains me disent qu’il faut trouver un moyen de se faire faussement vacciner. Je ne pense pas que ce soit une bonne idée à ce stade, cela reviendrait à reconnaître que nous avons déjà perdu. La meilleure option actuelle est de boycotter activement l’état bioterroriste et de construire des alternatives.

Le site Animap.fr qui recense les entreprises qui refusent d’imposer la terreur sanitaire sera amener à progresser, tout comme d’autre.

Les entreprises et les particuliers doivent se familiariser avec l’usage de la cryptomonnaie Monero (XMR). Le Great Reset de (((Davos))) suppose la suppression de l’argent liquide et la juive Lagarde va accélérer le rythme sur le sujet. Le but est de débrancher les acteurs économiques d’un simple clic de souris s’ils refusent de suivre la ligne de l’Etat-Parti globaliste. Monero permet de fonctionner économiquement sans que l’état bioterroriste ne puisse y faire quoi que ce soit.

Il faut s’inscrire dans une résistance longue car cet état criminel aux mains des juifs ne reculera pas. Il pourra marquer le pas, hésiter, mais fondamentalement, sa survie dépend de l’instauration de cette tyrannie complète.

Quoi qu’il en soit, vous ne devez pas paniquer.

Nous sommes des millions et des millions à refuser d’un bloc ce qui se passe et Macron n’a aucun soutien organique, sauf celui des Boomers fanatiquement pro-juifs.

De toute façon, aucun d’entre nous ne va jouer à la roulette russe à chaque shoot de (((Pfizer))) en priant le Ciel que sa cervelle n’éclate pas dans les trois mois.

Commentez l’article sur EELB.su