Home / Les dernières actualités / La radio juive France Inter se lamente à propos de Democratie Participative, premier site politique ciblé par le gouvernement !

La radio juive France Inter se lamente à propos de Democratie Participative, premier site politique ciblé par le gouvernement !

Captain Harlock
Démocratie Participative
25 juin 2021

 

France Inter est une radio publique juive. C’est-à-dire qu’elle est financée par les goyim mais que sa rédaction est entièrement alignée sur les intérêts de la communauté juive.

En pratique, ces gens-là :

Ou ceux-là :

Demorand me fait tellement regretter le fait que le Professeur Faurisson ait raison

Les intérêts de la communauté juive sont définis par les juifs comme fondamentalement antagonistes à ceux de la population blanche en France – ce qui est exact.

Aucune surprise donc si les programmes de cette radio juive financée par les petits Blancs sont consacrés à traîner ces derniers dans la boue du matin au soir et à appeler à leur éradication physique en différé grâce à l’immigration extra-européenne.

L’autre jour, les juifs se sont livrés à l’habituelle projection de leurs turpitudes sur les Blancs, les accusant pendant une émission entière de « complotisme », c’est-à-dire de mentir.

Il se trouve que Democratie Participative est cité par un plumitif du journal Le Monde des banquiers juifs Pigasse et Niel.

L’intéressé explique que nous sommes effectivement le site politique le plus emblématique en matière de médias alternatifs, au point d’avoir poussé le gouvernement français à le faire interdire.

A partir de 47:00′ 

Notre site est le plus censuré d’Europe. Principalement parce qu’il est interdit en démocratie de critiquer l’action subversive des juifs. Si nous nous contentions de parler d’islam, nous serions probablement invités sur CNews.

Beaucoup de gens lisent Democratie Participative comme jadis les samizdats en Union Soviétique. Certes, d’autres sites font davantage d’audience, mais ces autres sites ne voient pas leur nom de domaine censuré régulièrement par un état – ce qui est toujours suspect. Or, c’est notre cas. Si nous avions conservé le .BIZ, nous aurions encore plus de trafic qu’aujourd’hui.

Par ailleurs, nous sommes censurés sur toutes les plateformes : Twitter, Facebook, VK, YouTube, Instagram, partout.  Sans parler du fait que les juifs infiltrés dans l’appareil d’état et les médias essaient constamment de nous faire taire. Les juifs n’aiment pas que les goyim parlent librement. C’est quelque chose qui les met très en colère, beaucoup plus en colère que les musulmans.

Compte tenu de ce terrorisme d’état, nous nous en sortons relativement bien et parvenons à diffuser.

Hélas, nous sommes trop peu soutenus. Sans le soutien financier de nos lecteurs, nous n’avons aucune chance de durer et il est beaucoup trop faible, c’est un fait. Sans soutien, nous allons peut-être devoir réduire drastiquement le rythme de publication.

Si seulement nous étions financés par les contribuables comme France Inter, cette question ne se poserait pas. Nous ne sommes ni financés par des oligarques juifs comme Patrick Drahi ou Vincent Bolloré, ni des fonctionnaires.

J’ai des projets en attente qui sont bloqués à cause de cela. Sans parler de la dictature sanitaire qui a bouleversé la situation.

Vous pouvez nous aider à lutter contre ces bouches menteuses juives en nous faisant un petit don régulier. Mieux vaut un don régulier modeste pour que nous ayons davantage de visibilité.

Envoyez-nous quelques shekels par Monero, nous avons un guide explicatif ici.

4BBFd6nKXEd6LXUgTQxesu9ayEFf9hc3aj4R8SQCMMNdixt8TSBgqt8QmJ54Nc3pUVXU9atrHXXtP2uqUjy9azh4MLKV4Xg

Pour chaque monero versé, vous rendrez très malheureux un juif.

Nous allons réfléchir par ailleurs à un projet de grand emprunt populaire. Son principe est simple : nous émettrons des bonds remboursables auprès de la future Reichsbank sur les biens volés par les juifs qui auront été récupérés après la victoire. Cela reprend le principe de la nationalisation des biens du clergé à la Révolution. Il va falloir étudier de près le patrimoine de tous ces juifs, notamment immobilier ainsi que les toiles de maîtres.

Vous pouvez considérer que toute la Place Vendôme est d’ores et déjà à saisir.

L’antisémitisme est un investissement d’avenir, pensez-y.

Commentez l’article sur EELB.su