Home / Dégénérescence / Euro: l’UEFA refuse l’illumination anale du stade de Munich en arc-en-ciel pour Allemagne-Hongrie

Euro: l’UEFA refuse l’illumination anale du stade de Munich en arc-en-ciel pour Allemagne-Hongrie

Captain Harlock
Démocratie Participative
22 juin 2021

 

Dans le monde d’avant, les matchs de football étaient des matchs de football.

Dans la nouvelle dimension LGBTo-climato-sanitaire, les matchs de football sont les premières parties du culte rendu à l’anal.

Nous voulons tous rendre un culte à l’anal, pour toujours.

Toutefois, des gens sexuellement dérangés, encore appelés « hétérosexuels », protestent.

France 24 :

L’UEFA a refusé mardi le projet de la ville de Munich d’illuminer son stade aux couleurs arc-en-ciel de la communauté LGBT pour le match de l’Euro Allemagne-Hongrie mercredi (21h00), pour protester contre une loi jugée discriminatoire récemment votée en Hongrie.

« De par ses statuts, l’UEFA est une organisation politiquement et religieusement neutre », explique la confédération européenne dans un communiqué. « Etant donné le contexte politique de cette demande – un message visant une décision prise par le parlement national hongrois -, l’UEFA doit refuser cette requête », ajoute-t-elle.

Imaginez le niveau de douleur anale qu’a infligé Orban à ces pédophiles séropositifs.

Je rappelle que cette loi consiste à interdire aux homosexuels de promouvoir à l’école l’éjaculation dans l’anus des petits garçons.

Cela vous paraît sûrement étonnant mais c’est vrai, ces homosexuels sont formels : ils veulent éjaculer dans l’anus des petits garçons. Et ils allument des stades entiers pour exiger de pouvoir le faire dans les pays européens où il est interdit de le faire.

L’instance européenne, qui dit « comprendre que l’intention est également d’envoyer un message pour promouvoir la diversité et l’inclusion », accepte cependant l’idée et propose des dates alternatives pour l’illumination du stade en arc-en-ciel: « Soit le 28 juin – le Christopher Street Liberation Day (Gay pride locale, ndlr) – soit entre le 3 et le 9 juillet qui correspond à la semaine du Christopher Street Day à Munich », détaille-t-elle dans son communiqué.

Organisateur de l’Euro, l’UEFA rappelle en outre qu’elle mène depuis longtemps des campagnes en faveur de la diversité et de l’égalité dans le football.

« Le racisme, l’homophobie, le sexisme et toutes les formes de discrimination sont une tache sur nos sociétés, dit-elle, et représentent l’un des plus grands problèmes auxquels le jeu est confronté aujourd’hui. Des comportements discriminatoires ont entaché à la fois des matches et, en dehors des stades, le discours en ligne autour du sport que nous aimons », déclare l’instance, qui a annoncé dimanche l’ouverture d’une enquête disciplinaire sur une banderole homophobe déployée à Budapest pendant Hongrie-Portugal (0-3) la semaine dernière.

Lundi, la Fédération allemande de football s’était déclarée d’accord pour que le stade de Munich soit illuminé aux couleurs arc-en-ciel durant l’Euro, mais pas forcément le jour du match contre la Hongrie.

L’idée était venue de la municipalité de Munich, pour envoyer « un signe visible de solidarité avec la communauté LGBTI de Hongrie« .

Munich a bien changé.

C’est désormais un repaire enjuivé d’homosexuels et de métèques de toutes les races.

Bref, un laboratoire avancé de la démocratie internationale.

Munich ajoute sa voix à ceux qui, en Europe, condamnent la politique du Premier ministre Viktor Orban, jugée discriminatoire contre les minorités sexuelles.

Par ailleurs, la Fédération allemande avait confirmé lundi que l’UEFA avait bien donné son feu vert au port d’un brassard de capitaine arc-en-ciel par Manuel Neuer.

L’instance européenne a fait savoir qu’elle ne voyait aucune raison de sanctionner l’Allemagne « considérant que ce geste promeut une bonne cause ».

Neuer porte ce brassard « en signe d’adhésion de toute la Mannschaft aux valeurs de diversité, d’ouverture, de tolérance, contre la haine et les discriminations », a précisé le porte-parole de la Mannschaft.

Inutile de vous dire qu’en cas de match Iran – Allemagne, toutes ces courageuses fiottes se garderaient de la moindre provocation pédo-LGBT. Parce que l’Iran riposte habituellement en jetant en prison quelques fiottes occidentales avant de les torturer pendant des années jusqu’à ce que mort s’en suive.

Ces pédophiles ne cessent de toucher aux enfants que lorsqu’ils se balancent au bout d’une corde. Tant qu’un état se laisse subvertir par cette lèpre, ces démons poussent l’insanité toujours plus loin.

Que l’esprit du Grand Ramzan Kadyrov nous vienne en aide.

Commentez l’article sur EELB.su